Fleur Brède Mafana

€7,20

Le terme brède Mafana relève du créole et du malgache, l’adjectif bredy vient du malgache qui signifie « herbe » et mafana qui signifie « chaud ». Les caitules terminaux sont coniques et de couleur jaune ou rouge.

Les feuilles et les fleurs en bouton ont une saveur poivrée piquante qui est plus forte dans les fleurs jaunes ouvertes. Les fleurs surtout sont légèrement anesthésiantes : l'effet produit est très particulier.

À Morondava l'appellation kimalao rappelle le piquant du piment, car malao signifie « ce qui pique et chauffe » à la fois.

 Les brèdes mafanes ne sont pas seulement consommées par les Malgaches, les Mahorais, les Comoriens, les Réunionnais et les Sud-Américains. Elles ont été adoptées par toute l'Asie du Sud-Est. On les trouve couramment dans les épiceries chinoises.

 Les feuilles peuvent être employées fraîches ou sèches. Les feuilles entières (et les fleurs, selon les goûts) s'utilisent comme base du plat national malgache « le romaza » (appelé parfois, en Europe, roumazaf). Ce plat est aussi très répandu dans l'Archipel des Comores. La plante est réputée anesthésique, diurétique, digestive, sialagogue, antiasthmatique et antiscorbutique. Ses capitules sont réputés odontalgiques et antiscorbutiques.

 Conseils d'utilisation : 

Les brèdes mafanes sont aussi utilisées, sous leur nom portugais de jambu, dans la cuisine typique de l'Etat du Para, en Amazonie brésilienne : canard au tucupi (jus de manioc), tacaca, cariru.

 Traditionnellement employées avec les viandes, rouges et blanches comme le bœuf ou le canard mais elles seront aussi à l’aise avec le poisson. Elles parfumeront les cocottes de légumes, plats en sauce, le riz ou en simple accompagnement. Elles relèveront vos salades, vinaigrette et marinades. Elles conviendront très bien dans vos boissons chaudes ou fraîches, infusions, thés, tisanes.

 

Brède Mafana : Acmella Oleracea, de la famille des Asteraceae.

Découvrez aussi

Vu récemment